juillet 20, 2017

PS : I like you de Kasie West

juillet 20, 2017 1 Comments
Un jour d’ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu’elle s’assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu’un a écrit la suite… Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée.

« Je découvris une ligne gravée sous la mienne, par une main un peu hésitante. Car bientôt reviendront les ombres de la nuit...  La phrase exacte censée suivre mon texte! J'ai cru halluciner. Quelqu'un d'autre dans cette école avait donc entendu l'une de mes chansons indie préférées ? Apparemment, je n'étais pas la seule à m'ennuyer en cours de chimie. »

Mon avis:
Si vous recherchez une romance très légère et fraiche, foncé sur PS : I like you de Kasie West.

Parlons dans un premièrement, de l’intrigue du roman : on va suivre Lily qui adore écrire tout ce qui lui passe par la tête dans son carnet. Jusqu’au jour où elle n’a plus le droit à son carnet en cours de chimie. Elle écrit ses inspirations sur sa table. Le lendemain, elle découvre la suite de sa chanson écrite sur la table. Entre elle et son interlocuteur secret, elle se livre sur tout. On est tenu en haleine par l’attente de la lettre suivante.

Dans un deuxièmement, les personnages sont attachants.
Lily est une fille « différente », timide et très effacée. Elle aime s’isoler pour écrire ses pensées et chansons dans son carnet. Lily n’a pas confiance en elle. Elle rêve de pouvoir composer et interpréter ses propres chansons. La plus belle chanson va être écrite grâce à ses discussions avec son interlocuteur. Elle va s’ouvrir à toute l’école et gagner de la confiance.
De son côté, le mystérieux inconnu est très touchant. Son histoire familiale n’est pas toute rose. Le jeune homme semble avoir deux facettes pour cacher ses blessures. Lily et sa famille lui rend de l’espoir. Même si, j’ai vite découvert qui il était, je voulais vraiment que ce soit lui.
Effectivement des premiers sentiments vont naître. Lily va chercher l’identité de son interlocuteur mais elle a peur de décevoir son interlocuteur vu qu’ils se connaissent assez bien. Elle a des préjugés sur lui que lui n’a pas forcément.
La famille de Lily est complètement barge. En effet, j’ai trouvé ses parents marginaux. Ils ont par exemple des traditions assez originales. Ses frères sont assez turbulents. 

Enfin, parlons du style de Kasie West. J’ai bien apprécié l’écriture de Kasie, elle est sincère dans les émotions, fluide et addictive. Kasie West aborde des thèmes compliqués pour la vie des adolescents comme le divorce, le mal-aimé, quête d’amour, les préjugés, les échappatoires …
 Ce livre est bourré d’humour et de quiproquo. L’histoire évolue à leur rythme et lentement vu qu’ils apprennent à se connaître mais on ne s’ennuie pas pour autant.

La note : ★★★★☆ (18/20)

juillet 14, 2017

Les larmes de Tarzan de Katarina Mazetti

juillet 14, 2017 1 Comments


Elle, c'est Mariana, mais leur rencontre fut assez fracassante pour qu'il la surnomme Tarzan. Lui, il s'appelle Janne, pour de vrai. Mère célibataire, elle élève seule deux enfants, caresse le souvenir de leur fantasque père évaporé dans la nature et tente de nourrir sa petite famille malgré des fins de mois asphyxiantes. Lui, il roule en Lamborghini, papillonne sans s'engager avec de jeunes femmes forcément cadres, élégantes et dynamiques, et déteste que des marmots salissent les sièges en cuir de sa voiture de sport. Ces deux-là peuvent-ils s'aimer? Et si, malgré l'abîme qui les sépare, ils s'attachent l'un à l'autre, sauront-ils vivre une relation décomplexée qui fera fi des conventions et des barrières sociales?

« Tu n’as pas remarqué que d’une étrange façon la procréation est presque devenue l’affaire privée de la femme au cours de ce siècle ? Il faut qu’on soit préparées à être quittées avec une flopée d’enfants et le compte dans le rouge. C’est pareil partout dans le monde, je l’ai lu l’autre jour : plus d’un tiers des familles avec enfants ont une femme seule comme chef. En Afrique, en Amérique du sud, en Asie. Je n’arrive pas à comprendre comment on en est arrivé là ! Des papas qui se tirent, des papas qui s’en foutent, des papas qui croient qu’ils sont concernés alors qu’il y a toujours quelque chose qui coince. Ou alors ceux qui sont carrément inaptes à être papas, comme Kenny. »

Mon avis:
Si vous recherchez un contemporain qui aborde les inégalités sociales, foncé sur les larmes de Tarzan de Katarina Mazetti.

Parlons dans un premièrement, de l’intrigue du roman : on va suivre Mariana et Janne qui sont à opposer et qui vont se percuté. Leur rencontre est un hasard, Mariana joue à tarzan et tombe littéralement sur Janne. Il va s’installer une espèce d’alchimie entre eux. C’est un peu comme « le mec de la tombe d’à côté », Katarina aime les histoires d’amour impossible. Ici, Janne va s’attacher à Mariana et ses enfants. Il va être surpris de ce qu’il ressent envers elle. C’est le milieu social dans lequel évolue chacun des personnages qui m’a beaucoup intéressé et qui rend cette histoire touchante.

Dans un deuxièmement, les personnages sont bien décrits et apprend bien à les connaître. Mariana est une maman célibataire avec deux jeunes enfants. Elle est professeure d’arts plastiques dans une école à mi-temps pour s’organiser avec ses enfants. Elle n’est pas riche donc les mois sont difficiles. Elle est une jeune maman qui est courageuse et qui veut tout donner à ses enfants. Mariana est joyeuse pour autant même si elle se tue pour remplir l’assiette de ses enfants, les distraire, les habillés à moindre prix.
Janne est quant à lui très jeune comparé à Mariana. Il est riche au point où il ne sait plus dans quoi dépenser son argent. C’est un homme qui aime les femmes, il les accumule mais Mariana va changer la vision de sa vie. Janne au début, je le trouvais très hautain et imbu de sa personne. Mais petit à petit, il se révèle très attentionné et sensible. Il veut prendre soin de Mariana.
Les enfants sont très attendrissant et j’ai bien rigolé à lire leur chapitre.

Enfin, parlons du style de Katarina Mazetti. Sa plume est divine, belle et j’adore encore plus la construction de cette histoire. Les chapitres ont des titres tirés de leur aventure dans les chapitres. Les chapitres alternent le point de vue de Mariana, Janne et quelques fois celui des enfants. Les chapitres sont très courts, ils se dévorent tout seul.

La note : ★★★☆☆ (15/20)

juillet 10, 2017

J'étais là de Gayle Forman

juillet 10, 2017 0 Comments
Cody a dix-huit ans. Elle n'a pas de père, mais une mère barmaid constamment en mini-jupe, et un avenir pas très rose depuis qu'elle a été recalée de la high school de Seattle qui aurait pu lui permettre de quitter enfin son « Shitburg » natal.  Mais tout empire le jour où Meg, sa meilleure amie, sa sœur de cœur, se suicide après avoir avalé une dose massive de poison dans un motel anonyme, non loin de la fameuse high school où elle, brillante boursière, avait été acceptée. Lorsque les parents de Meg demandent à Cody d'aller récupérer les affaires de leur fille, celle-ci s'embarque pour Seattle, avec la ferme intention d'en savoir plus sur le geste de son amie.

« La vie peut être dure, belle et compliquée, mais on est en droit d'espérer qu'elle sera longue. Alors, vous verrez qu'elle est imprévisible, que des périodes noires se produisent mais s'apaisent parfois avec beaucoup de soutien et que les tunnels s'élargissent, ce qui permet au soleil de revenir. Si vous êtes dans l'obscurité, vous aurez peut-être l'impression que vous n'en sortirez jamais. Que vous tâtonnerez. Seul. Mais ce n'est pas vrai. Il existe des gens susceptibles de vous permettre de retrouver la lumière.  »

Mon avis:
Si vous recherchez un livre jeunesse poignant sur la perte de soi dû à la mort d’un être cher, foncé sur J'étais là de Gayle Forman.
 
Parlons dans un premièrement, de l’intrigue du roman : on va suivre Cody qui a dix-huit ans. Elle a une existence assez compliquée puisque sa mère n'est presque jamais là et n'est pas un exemple à suivre. Elle attendait de partir de chez elle avec sa meilleure amie pour l’université de Seattle mais elle a été refusée. Peu de temps après, elle fait face au décès brutal de sa meilleure amie.  Elle veut comprendre ce qui a poussé sa meilleure amie (Meg) à se suicider. Cody va donc se lance dans la quête pour savoir les motifs de Meg pour avoir fait ce geste. Elle veut comprendre pourquoi Meg n’est pas venue vers elle pour appeler au secours même si elles se sont éloignées. C’est aussi un moyen pour elle de faire son deuil.

Dans un deuxièmement, les personnages sont très bien construits.
Cody est dévasté par la mort de son amie. Elle est très attachante et elle m’a touchée par son histoire et sa volonté de trouver la vérité sur Meg. Cody est perdue dans sa vie, elle a perdue son repère. Elle s’est toujours dissimulée derrière Meg et elle va se rendre compte qu’elle ne connait pas aussi bien que ça. Elle se libère et va enfin se dévoiler. Elle est très forte et déterminée. Elle a toutefois une part de fragilité et prend des risques dangereux pour révéler la vérité.
Elle va rencontrer Ben sur sa quête de vérité. Ben est un coureur de jupons qui enchaine les filles, il n’a jamais de sentiment et les jettes à la fin. Il est dédaigneux et détestable au début avec Cody. Au final, il évolue et se révèle très sympathique et redonne de la force à Cody. Il aide et soutien beaucoup Cody.
Meg fait aussi partie des personnages même si elle est décédée. On peut se faire une image d’elle avec ce que nous raconte Cody et au fur et à mesure les autres amis de Meg. On voit Meg au début comme un rayon de soleil qui fait du bien à tout le monde sauf qu’on découvre la vérité et elle cache sa véritable personnalité.

Enfin, parlons du style de Gayle Forman, son écriture est toujours aussi fluide et touchante. Gayle Forman est un auteur que j’apprécie énormément, j’ai lu tous ces livres traduits et j’ai été encore très touchée par celui-ci. Le  roman est raconté du point de vue de Cody et on a son unique point de vue. Elle encaisse les différentes révélations sur Meg ce qui rythme énormément le roman. Les pages se tournent naturellement vite, on veut connaître le fin mot de cette histoire. Le thème du suicide est abordé avec sensibilité et très réaliste sur le ressentis des personnages. Cette histoire m’a touchée et pousse à réfléchir.


Ma note : ★★★★★ (19/20)

juillet 05, 2017

Le crime du comte Neville d’Amélie Nothomb

juillet 05, 2017 0 Comments
« C'était un grand mystère que l'insomnie. À priori, quelle souffrance y avait-il à séjourner durablement dans un lit confortable, même sans dormir ? Pourquoi devenait-on le siège de pensées atroces ? L'explication était celle-ci : l'insomnie consistait en une incarcération prolongée avec son pire ennemi. Ce dernier était la part maudite de soi. Tout le monde n'en était pas pourvu : ainsi, tout le monde ne connaissait pas l'insomnie.
Cette malédiction était d'autant plus redoutable qu'elle s'attaquait à des individus plongés dans l'obscurité et donc privés de l'échappatoire du regard. Les médecins conseillent, en cas d'insomnie, de se lever et de s'occuper : c'est ignorer que le plus souvent, l'insomniaque n'en est pas à sa première nuit sans sommeil, il est trop fatigué pour accepter une diversion. »

Mon avis:
Si vous recherchez un contemporain avec de l’humour, foncé sur le crime du comte Neville d’Amélie Nothomb.

« Ce qui est monstrueux n'est pas nécessairement indigne. »

Parlons dans un premièrement, de l’intrigue du roman : le thème de ce roman est la bourgeoisie belge contant l’histoire d’un comte Neuville (noble belge) qui décide d’organiser une dernière Garden party avant de vendre pour faillite son château. Quelques jours avant cette Garden party, une voyante qui lui annonce une mauvaise nouvelle ; lors de sa prochaine soirée il va tuer un invité. Assassiner quelqu'un, cela peut arriver. Assassiner un invité, c'est de l'incivilité. D’abord étonné, Neville donnera aucun sérieux à ces insanités. Mais petit à petit, le renseignement fait la route jusqu’à sa tête et il n’arrivera plus à en dormir. On va étudier les questionnements du conte sur qui il pourrait bien tuer à cette soirée. Le dénouement final de cette soirée est tout à fait inattendu.

Dans un deuxièmement, les personnages sont très bien construits. Le personnage d’Henri
Neville est un homme qui veut préserver sa réputation et va donc étudier tous les moyens pour que ce meurtre ne soit pas répercuté sur sa femme et ses enfants.
Sérieuse, la cadette du Comte est courageuse et déprimée. Elle va demander une faveur à son père.

Enfin, parlons du style d’Amélie Nothomb, il est très fluide. C’est très drôle. Elle glisse des références de culture générale et d’autres citations d’auteurs que je trouve propice au thème du roman. Les prénoms des enfants est très original et sorti de la  mythologie grecque : Oreste, Electre et Sérieuse. Les dialogues entre le comte et sa fille sont très plaisant et loufoque. Maintenant, la longueur du livre est court et tient plus d’une petite nouvelle légère que d’un roman, cela se lit rapide et passe tout seul.  Pour conclure, c’est un bon Nothomb avec plein d’humour.


Ma note : ★★★★☆ (17/20)

juillet 02, 2017

Challenge de Juillet : finir les sagas

juillet 02, 2017 0 Comments
Je suis une acheteuse compulsive et j’ai beaucoup de livre à écouler et je compte ce mois-ci je lire un maximum de fin de sagas pour vider un peu mes étagères.
Voici la liste des livres :
Près de toi de J. A. Redmerski
 Irrésistible fusion de Simone Elkeles
 La carte des passages de Pierdomenico Baccalario
La dernière petite enveloppe bleue de Maureen Johnson
After, tome 5 d’Anna Todd
Exalte-moi de Sylvia Day
Legend de Katy Evans
The goal d’Elle Kennedy
Nuit de Bernard Minier
Coeur cookie de Cathy Cassidy





Livre lu: 

juin 30, 2017

Come back d’Abbi Glines

juin 30, 2017
Installés au Texas, Reese et Mase vivent enfin des jours heureux. Mais ce tableau idyllique de ne pas durer… Tout d’abord, avec l’irruption d’Aida, amie d’enfance de Mase qu’il a toujours considéré comme sa cousine, alors qu’elle semble lui porter une adoration plus que familiale. Et puis il y a Captain, qui tourne autour de Reese et n’hésite pas à lui dire ce qu’il pense de Mase. Sans compter le passé de Reese qui refait surface. Reese et Mase sauront-ils surpasser les épreuves ? 

« - C'est à en regretter de tomber amoureux, pas vrai ? lança Dean en plongeant de nouveau le nez dans son magazine.
Il avait tort. Jamais je ne regretterais les sentiments que j'éprouvais pour Reese. Elle m'avait ouvert les yeux sur le monde de manière inouïe. Elle avait changé ma vie. Elle m'avait offert le bonheur véritable. Je secouai la tête.
- Non, je ne regrette pas. (Dean leva les yeux). Avant Reese, j’ignorais que le monde pouvait être plein de rêves. Qu'on pouvait se lever le matin heureux de respirer. Qu'un seul sourire d'elle me donnerait le sentiment d'être un roi. L'aimer vaut ...vaut tout. Une vie dans la peur d'aimer ne vaut pas la peine d'être vécue. »

Mon avis:
Si vous recherchez une romance sentimentale contemporaine avec un beau cow boy, foncé sur Come back d’Abbi Glines.

Parlons dans un premièrement, de l’intrigue du roman : nous allons les suivre dans leur quotidien au ranch de Mase. Reese essaye de s’épanouir malgré la révélation à la fin du tome précédent. Elle va devenir plus indépendante et va trouver un boulot pour avancer dans ses démarches de progression de son handicap. Elle ne veut pas dépendre de Mase et va pas le laisser diriger sa vie.
On va en savoir beaucoup plus sur le passé de Reese. On va les voir apprendre à vivre ensemble, à prendre sur eux pour une relation meilleure. Le thème principal abordé est la jalousie. Il y a des malentendus qui permettent de provoquer de fortes réactions des personnages en ce sens.

Dans un deuxièmement, les personnages sont très bien construits.
Reese est très touchante. Elle reprend confiance en elle. Elle est une jeune femme très courageuse vis-à-vis de son handicap. Son passé n’est jamais trop loin et va refaire surface.
Mase est le cow-boy, il est très tendre quand il est amoureux. Il est donc très jaloux et va partir en furie quand il va apprend qu’un autre homme est rentré dans la vie de Reese. Il va s’apercevoir que son amour est plus fort pour Reese. Il va tout faire pour mettre Reese à l’aise et la garder auprès d’elle.
Les personnages secondaires essayent de faire tout pour empêcher le bonheur de Reese et Mase, comme Aida qu’on a envie de fracasser sa tête. C’est la cousine pot de colle de Mase qui ne comprend pas que Mase ne la voit pas comme elle le voit. Elle ne veut pas passer en second plan dans la vie de Mase. Elle va faire en voir un peu de toutes les couleurs à notre cher Reese vu que Aida aime attirer l’intention sur elle. Elle est très prétentieuse et elle va créer quelques conflits au sein du couple comme la scène de la danse.
Captain aussi est difficile à cerner et joue un peu trop le feu avec Reese. Mais ce personnage est intéressant et donne du piquant à l’histoire.

Enfin, parlons du style d’Abbi Glines, elle est toujours très fluide, agréable à lire. On est toujours happés par les retournements de l’intrigue et les personnages. Les chapitres sont toujours alternatifs ce qu’il donne le ressenti de tous les personnages et une perspective plus large. J’ai adoré l’effet que font les nouveaux personnages « perturbateurs » qui font relancer la relation du couple.


Ma note : ★★★★☆ (18/20)

juin 27, 2017

Tentation de juillet

juin 27, 2017
Sortie le 3 Juillet 2017
Rouge - Komachi Katsura
Nagato est un lycéen violent, renvoyé de son ancien établissement pour avoir frappé un professeur. À peine transféré dans son nouveau lycée, où font rage des guerres de clans entre classes de première et terminale, il rencontre Aï, en première comme lui, qu’il prend pour une fille ; mais celui-ci ne tarde pas à lui montrer son erreur en lui donnant un bon coup de poing. Nagato, qui déteste perdre une bagarre, développe une obsession grandissante pour Aï, mais celui-ci ne s’intéresse à personne d’autre qu’au chef du clan des terminales, Yamato, le fils d’un yakuza. Par ailleurs, des rumeurs à glacer le sang courent sur Aï... Nagato sera-t-il capable de se rapprocher de lui, malgré tous les obstacles qui se dressent entre eux ?

Au-delà de l'apparence, Tome 1 - Fumie Akuta
Chitose est une jeune fille qui, dans sa vie, a toujours réussi à porter un masque derrière
lequel elle dissimule ses véritables émotions. Constamment souriante, accueillante et mignonne, elle est persuadée qu'ainsi, personne ne la détestera ou se moquera d'elle. Cependant, pour la première fois de sa vie, Chitose va faire la rencontre d'un garçon qui ne peut pas supporter cette apparence joviale qu'elle se donne. Persuadé qu'une autre Chitose, bien plus authentique, se cache derrière cette façade, le jeune garçon va tenter de se rapprocher d'elle et connaître son "soi" profond.

Sortie le 5 Juillet 2017
Yagami-kun, tome 1  - Saki Aikawa
Shizuku a beaucoup de mal avec les garçons "canons". Elle les trouve cruels avec les filles et imbus d'eux-mêmes. Cependant, pour faire plaisir à une copine de classe, elle se résout à adresser la parole au beau et doux Tamaki Yagami. Mais elle se trompe, et va voir son frère jumeau, Kaede ! Aussi brutal dans ses manières que dans son apparence, ce dernier va lui demander d'emblé de sortir avec lui ! Se laissera-telle charmer par l'un des jumeaux Yagami?

He is a beast, tome 13  - Saki Aikawa

L'emprise du passé - Charlotte Link
Qui pouvait bien en vouloir à Richard Linville, ancien inspecteur de police, retrouvé assassiné dans son domicile de Scalby ? L'enquête piétine et sa fille unique, Kate, 39 ans, détective, comme papa, décide de prendre les choses en main. Quitte à froisser Caleb Hale, à qui le dossier a été confié, et qui compte bien, grâce à lui, redorer son image – il sort tout juste de cure de désintoxication.

Les délices d'Eve  - Emilie Collins
Ève ne vit que pour une chose : sa passion pour la pâtisserie. Et la prestigieuse école dans laquelle elle étudie pourrait lui ouvrir les portes des établissements les plus prisés de Paris. C’était sans compter l’irruption du très charmant Zacharie Beauregard dans sa vie. Lorsqu’ils passent ensemble une nuit passionnée, elle ignore qu’il est non seulement un célèbre jeune talent de la pâtisserie, mais aussi son nouveau professeur… Entre carrière et sentiments, Ève devra opérer un subtil dosage.

Sortie le 6 Juillet 2017
Bad Desires, l'Intégral - Amber James
Aileen Summer est une jeune mannequin indépendante à qui tout sourit. Les marques les plus célèbres la veulent pour égérie, les hommes succombent à son charme insolent… elle a le monde à ses pieds. Alexander Simmons est un photographe réputé autant pour ses exigences que pour la qualité de son travail. Mais lorsqu’ils se rencontrent sur un shooting pour une grande marque de lingerie, Aileen et Alexander voient leur monde basculer. Entre attirance irrépressible, désir de liberté, séance de photos hot et nuits de sexe inoubliables, les deux amants ne cessent de se fuir et de se retrouver. Leur amour sera-t-il assez fort pour résister aux ennemis cachés, aux secrets et aux trahisons ?

Furious Rush, Tome 1 - S.C. Stephens
Mackenzie Cox concoure pour la deuxième année dans le circuit professionnel des courses de motards. L'année précédente, un autre concurrent, l'arrogant, mais outrageusement séduisant Hayden Hayes, l'a distraite. Mais cette année, elle est concentrée. Et pour le rester, elle doit se tenir loin d'Hayden. Enflammés par la passion et poussés par le désir, Hayden et MacKenzie veulent tout deux gagner pour obtenir le début d'une potentielle carrière. Plus que tout autre chose. Sauf peut-être l'un et l'autre... Mais la colère, la jalousie et la compétition ne sont pas leurs seuls obstacles. Les dix premiers de la course de l'an passé sont mystérieusement victimes de problèmes techniques, et le père de MacKenzie soupçonne l'équipe d'Hayden d'être responsable. L'intérêt d'Hayden envers MacKenzie est-il réel ? Ou bien n'est-elle juste qu'un pion dans sa quête de succès ?

Sortie le 7 Juillet 2017
Wild Heart - Lily Haime
« Es-tu en colère Gabriel ? »
Cette question, le docteur Grant lui a posé pendant trois ans, à chaque début de séance, durant toute sa détention au centre correctionnel de Red Wing. Quand Gabriel en sort, elle reste dans sa tête comme un disque rayé. Et, de fait, Gabriel est toujours en colère. Quand il se souvient d’où il vient, de ce qui est arrivé à son père, de quel genre de sang coule dans ses veines. C’est cette colère qui l’a poussé à brutaliser Vicky, ce jeune gay de son lycée, toujours un peu trop souriant, un peu trop heureux. Il ne faisait pas grand-chose, il le poussait juste un peu. Jusqu’au jour où le garçon a dévalé un escalier, et en est resté handicapé.

Le Jeu  - Richard Laymon
Jane Kerry est bibliothécaire dans une petite bourgade tranquille des Etats-Unis et mène une vie bien rangée. Jusqu'au jour où elle trouve une enveloppe à son nom, contenant un billet de cinquante dollars et une énigme... qui la mène à une deuxième enveloppe, une deuxième énigme et un billet de cent dollars. C'est tentant....  Qui est ce mystérieux "Maître du Jeu" qui signe ces énigmes? Qui exige d'elle de plus en plus de courage et d'ingéniosité, et l'entraîne à commettre des actes fous, immoraux... et toujours plus dangereux ?

Sortie le 12 Juillet 2017
Le baiser de Pandore - Patrick Ferrer
Je m’appelle Paul Heyland. Je suis flic, commissaire à la Crim’. Lorsque j’ai été affecté au meurtre de Julien Delatour, assassiné un froid matin d’hiver dans une chambre d’hôtel de luxe, je n’y ai vu qu’une sale enquête de plus… J’avais tort.

Sortie le 13 Juillet 2017
Perfect World, Tome 5  - Rie Aruga

Sortie le 26 Juillet 2017
Marshals, Tome 1 : S'enchaîner - Mary Calmes
L’US Marshal adjoint Miro Jones a la réputation d’être calme et serein sous la pression. Ce qui lui est particulièrement utile avec son partenaire, Ian Doyle, capable de commencer un combat dans une pièce vide. Au cours des trois dernières années, ils sont passés d’étrangers à collègues, de coéquipiers dévoués et meilleurs amis. Miro a développé une foi aveugle en l’homme qui le couvre... sa foi et quelque chose de plus.  Comme marshal et soldat, il est attendu de Ian qu’il dirige. Mais le pouvoir et le contrôle qui apportent à Ian succès et accomplissement dans son travail ne fonctionnent nulle part ailleurs. Ian a résisté à toutes sortes de chaînes, mais ne pas avoir de foyer — et personne à retrouver le soir — est en train de le dévorer lentement de l’intérieur. Au fil du temps, Ian a fini par accepter l'idée qu'il ne peut pas vivre sans son partenaire.

Follow Us @soratemplates